Plan de l'Hôtel Dieu de Paris, 1872

Hyacinthe-César Delmaet (1828-1862)  et Louis-Émile Durandelle (1839-1917) Crédits: INHA Source: lien

Hyacinthe-César Delmaet (1828-1862)  et Louis-Émile Durandelle (1839-1917)

Crédits: INHA
Source: lien


PLAN DU PARC SOUTERRAIN, ARCH. ANDRÉ HERMANT, 1969-76

Construction d’un parvis surmontant l’aménagement de la crypte archéologique de Notre-Dame et aménagement des abords de la cathédrale. Projet réalisé. Crédits: SIAF / Cité de l'Architecture et du Patrimoine / Archives d'architecture du XXe siècle Source Lien

Construction d’un parvis surmontant l’aménagement de la crypte archéologique de Notre-Dame et aménagement des abords de la cathédrale.
Projet réalisé.


Crédits: SIAF / Cité de l'Architecture et du Patrimoine / Archives d'architecture du XXe siècle
Source Lien

"Si plusieurs phases successives dans les rapports entre Notre-Dame et l’automobile sont identifiables (celle d’une ignorance hautaine, celle d’une accommodation maladroite, puis celle d’une résistance passive et enfin celle d’une reconquête partielle), l’auto a participé à la réinvention du regard sur le monument en le faisant apparaître précaire et fragile."

Flonneau Mathieu, « Notre-Dame de Paris défiée par l'automobile . L'espace cathédrale entre « sécularisation » et sanctuarisation», Histoire urbaine 1/2003 (n° 7) , p. 163-188

Source: Lien


étude d'aménagement du sous-sol du parvis de Notre Dame, arch. Henry Bernard, 1966-67

"La ville de Paris, voulant faire aménager un parking souterrain sous le parvis de la cathédrale Notre-
Dame souleva une vive contestation dans l'opinion et en particulier dans le milieu professionnel, qui
fit valoir la richesse archéologique du site. La ville fut donc contrainte de commander à H. Bernard
une étude d'aménagement préalable. Le rapport de celui-ci propose d'installer les stationnements
en bord de Seine et de créér un musée archéologique (cryptes) dans la partie centrale du parvis."

Source: lien

1966-67 Vue de l'étude en plans (non réalisée) Crédits SIAF / Cité de l'Architecture et du Patrimoine / Archives d'architecture du XXe siècle Source Lien

1966-67 Vue de l'étude en plans (non réalisée)

Crédits SIAF / Cité de l'Architecture et du Patrimoine / Archives d'architecture du XXe siècle
Source Lien

1966-67 Vue d'une proposition (non réalisée) Crédits: SIAF / Cité de l'Architecture et du Patrimoine / Archives d'architecture du XXe siècle Source Lien

1966-67 Vue d'une proposition (non réalisée)

Crédits: SIAF / Cité de l'Architecture et du Patrimoine / Archives d'architecture du XXe siècle
Source Lien


"Immeuble du Vert Galant", arch. Henri Sauvage 1929-32

Perspective de l'immeuble sur la place Dauphine Crédits: SIAF / Cité de l'Architecture et du Patrimoine / Archives d'architecture du XXe siècle Source: Lien

Perspective de l'immeuble sur la place Dauphine

Crédits: SIAF / Cité de l'Architecture et du Patrimoine / Archives d'architecture du XXe siècle
Source: Lien

Vue des façades de l'immeuble à l'angle du quai des Orfèvres et de la place Dauphine Crédits: SIAF / Cité de l'Architecture et du Patrimoine / Archives d'architecture du XXe siècle Source Lien

Vue des façades de l'immeuble à l'angle du quai des Orfèvres et de la place Dauphine

Crédits: SIAF / Cité de l'Architecture et du Patrimoine / Archives d'architecture du XXe siècle
Source Lien


Agrandissement du Palais de Justice, 1908

Arch. Albert Tournaire, 1908 Crédits: SIAF / Cité de l'Architecture et du Patrimoine / Archives d'architecture du XXe siècle Source: Lien Pour les fondations de l'agrandissement du Palais de Justice, l'archtiecte a eu recours au béton Hennebique.

Arch. Albert Tournaire, 1908
Crédits: SIAF / Cité de l'Architecture et du Patrimoine / Archives d'architecture du XXe siècle
Source: Lien

Pour les fondations de l'agrandissement du Palais de Justice, l'archtiecte a eu recours au béton Hennebique.


L'Hôtel Dieu en 1870

Charles Marville, Hôtel Dieu vers 1861-70. Source: Victoria Sate Library - Lien

Charles Marville, Hôtel Dieu vers 1861-70.
Source: Victoria Sate Library - Lien


Plan de Paris vers 1550, dit de "Truschet et Hoyau"

  Olivier Truschet et Germain Hoyau, 1550-1552 (vue de Paris) et 1553 (édition) Source: Wikimedia - Lien

 

Olivier Truschet et Germain Hoyau, 1550-1552 (vue de Paris) et 1553 (édition)

Source: Wikimedia - Lien


"Plan et description du quartier de la cité avec ses rues et ses limites"

  Jean-Baptiste Scotin (1678-17..) Description de Paris, de Versailles, de Marly, de Saint-Cloud, de Fontainebleau et de toutes les autres belles maisons et châteaux des environs de Paris" / Jean Aimar Pigagniol de la Force, Paris, Théodore Legras, 1742 Source: BnF - Lien

 

Jean-Baptiste Scotin (1678-17..)
Description de Paris, de Versailles, de Marly, de Saint-Cloud, de Fontainebleau et de toutes les autres belles maisons et châteaux des environs de Paris" / Jean Aimar Pigagniol de la Force, Paris, Théodore Legras, 1742

Source: BnF - Lien


La Cour du Palais de Justice et la Sainte Chapelle en 1702

Allain Manesson-Mallet, Estampe tirée du Livre premier de La Géométrie Pratique (Paris : Anisson, 1702) Source: INHA - Lien

Allain Manesson-Mallet, Estampe tirée du Livre premier de La Géométrie Pratique (Paris : Anisson, 1702)

Source: INHA - Lien

Ingénieur militaire, géographe et cartographe français, Allain Manesson-Mallet publia en 1702 l'ouvrage intitulé La Géométrie pratique, fondé sur les cours d son père, Philippe Mallet, également ingénieur militaire. Les illustrations associent chacune représentation architecturale et représentation géométrique.

 


UNE VUE DE L'ÎLE DE LA CITÉ AVANT LES AMÉNAGEMENTS D'HAUSSMANN

  Charles Marville - rue de Constantine, de la rue d'Arcole, Île de la Cité, Paris IVe. 1865.

 

Charles Marville - rue de Constantine, de la rue d'Arcole, Île de la Cité, Paris IVe. 1865.

Les travaux entrepris par le Baron Haussmann ont remodelé profondément l'île de la Cité, son tissu urbain comme ses fonctions principales. La photographie de Charles Marville illustre très clairement ces métamorphoses. L'actuelle rue de Lutèce reprend le tracé de la rue de Constantine sur la partie ouest, et sa perspective vers le Palais de Justice. Construit à la fin du XIXe siècle, l'Hôtel-Dieu occupe la partie est de la rue de Constantine.

Position de Charles Marville

Position de Charles Marville

Superposition des parcellaires ancien (en beige) et contemporain (en ocre).

Superposition des parcellaires ancien (en beige) et contemporain (en ocre).

Crédits: Laurent Gloaguen, Vergue.com
Source: Lien